Quel type de rhum utiliser pour réussir son rhum arrangé maison ?

Article écrit par : Pasco
Vie quotidienne

Le rhum arrangé est une boisson appréciée pour sa saveur unique, résultant de l’association d’un rhum de base et de divers ingrédients tels que les fruits, les épices ou les plantes. De la même manière que le choix du vin est important pour réussir la sangria, pour réussir votre rhum arrangé maison, il convient de sélectionner un rhum adapté à la recette et correspondant à vos goûts personnels. Dans cet article, nous vous proposons quelques idées pour choisir le rhum qui sublimera vos préparations !

Rhum blanc agricole vs rhum traditionnel : quelles différences ?

Le choix du rhum est crucial, car il déterminera la qualité et le goût final de votre rhum arrangé. On distingue généralement deux grandes catégories de rhums : le rhum blanc agricole et le rhum traditionnel (ou industriel).

Le rhum blanc agricole

Le rhum blanc agricole est obtenu par fermentation puis distillation du jus de canne à sucre frais. Il porte en lui le caractère végétal et herbacé de la canne, ce qui lui confère des notes fruitées et florales. En bouche, il est plutôt sec et parfumé. Ce type de rhum est produit dans les îles françaises, comme la Martinique, la Guadeloupe ou La Réunion.

Parmi les marques de rhum blanc agricole, vous pouvez opter pour :

  • Le Charrette 40° : très prisé pour sa douceur et son harmonie, il est idéal pour les rhums arrangés aux fruits ou aux épices.
  • Le HSE Blanc 40° : avec ses notes de canne fraîche et d’agrumes, c’est une base parfaite pour les rhums arrangés mêlant agrumes et épices comme la cannelle.
  • Le La Mauny 40° : Ce rhum offre un bel équilibre entre sa puissance aromatique et sa rondeur. Il mettra en valeur les saveurs des rhums arrangés aux fruits tropicaux.
  • Le Saint James 40° : réputé pour son côté moelleux, ce rhum s’utilise volontiers dans les rhums arrangés faisant la part belle aux fruits exotiques et aux herbes aromatiques.

Le rhum traditionnel (ou industriel)

Le rhum traditionnel est élaboré à base de mélasse, un résidu de la fabrication du sucre. Moins goûteux que le rhum agricole blanc, il présente toutefois une certaine rondeur qui peut apporter du corps et de la structure à votre rhum arrangé. Il est fabriqué dans divers pays, comme la République Dominicaine, le Venezuela ou encore la Jamaïque.

Quelques options pour un rhum traditionnel :

  • Le Caliche : produit en République Dominicaine, ce rhum a des notes de vanille et de caramel. Il est idéal pour les rhums arrangés au café, à la noix de coco ou aux fruits secs.
  • Le Rhum Diplomatico Planas : élaboré au Venezuela, ce rhum présente un caractère doux et gourmand qui s’associe bien avec des rhums arrangés au chocolat, aux épices douces ou aux fruits confits.

L’influence du vieillissement sur le choix du rhum

Outre ces deux grandes catégories de rhums, il existe aussi des rhums ambrés issus d’un processus de vieillissement en fût. Ils apportent une complexité supplémentaire aux rhums arrangés grâce à leurs arômes boisés, épicés ou fruités en plus de leur couleur charmeuse. Pour réaliser un rhum arrangé à partir d’un rhum ambré, il convient de choisir une marque offrant une qualité irréprochable.

Ainsi, vous pouvez opter pour :

  • Un Rhum AOC de Martinique, gage de qualité et d’origine, issu d’une sélection rigoureuse parmi les marques telles que Dillon, La Mauny, Saint James, Damoiseau, Bologne ou Séverin.
  • Un rhum ambré agricole passionnant et complexe, comme le Damoiseau VSOP 4 ans d’âge ou le Dillon Hors d’âge Réserve Spéciale 7 ans d’âge.

Il faut toutefois préciser que le rhum vieux est rarement utilisé pour réaliser un rhum arrangé…

réussir un rhum arrangé

Quel type de rhum choisir pour un rhum arrangé ?

Au final, pour élaborer un rhum arrangé, on optera en règle générale pour un rhum blanc, qu’il soit agricole ou traditionnel. Ceci pour plusieurs raisons :

  • les rhums vieux possèdent une palette de saveurs qu’il serait dommage de dénaturer avec l’ajout d’ingrédients divers. On les déguste en général pour eux-mêmes, tels un bon whisky ou whiskey
  • le prix d’un rhum vieux est logiquement plus élevé qu’un rhum blanc : il ne vaut pas forcément la peine d’y mettre si cher pour ce type de préparation.
  • le rhum blanc, de par son vieillissement court, constitue une base plus adaptée pour être enrichie par les ingrédients du rhum arrangé.

On veillera également à choisir un degré d’alcool adapté : 50° à 55°constitue une bonne fourchette, le degré diminuant avec l’eau des fruits et le sucre. Avec un rhum à 40°, le risque est d’obtenir un produit fini relativement plat…

Le choix des ingrédients pour un rhum arrangé réussi

Une fois que vous avez sélectionné le type de rhum qui convient le mieux à votre recette et à vos goûts, il est primordial de bien choisir les autres éléments de la préparation. Voici quelques conseils pour réaliser un rhum arrangé savoureux :

  • Privilégiez des fruits frais, évitez les fruits en conserve qui apporteront moins de saveurs.
  • Favorisez des épices entières plutôt que moulues pour une diffusion plus lente et maîtrisée des arômes.
  • Utilisez des herbes fraîches ou séchées pour apporter des notes aromatiques subtiles et originales.
  • Laissez macérer le tout pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, pour obtenir un rhum arrangé riche et harmonieux.
  • N’hésitez pas à ajouter du sucre de canne, du sirop d’agave ou du miel pour adoucir votre rhum arrangé, mais avec parcimonie pour ne pas masquer les saveurs naturelles des ingrédients.

Chaque rhum arrangé est unique et reflète les goûts et les envies de celui ou celle qui l’a créé. Prenez donc le temps d’expérimenter avec différentes combinaisons de rhums et d’ingrédients, afin de trouver le mariage parfait qui ravira vos papilles et celles de vos invités. Alors, quel rhum choisirez-vous pour votre prochain rhum arrangé ?